mardi 28 juillet 2015

Ma révérance !







Quand j'n'aurai plus le temps
De trouver tout l'temps du courage
Quand j'aurai mis vingt ans
A voir que tout était mirage
Je tire ma révérence
Ma révérence

Quand mon fils sera grand
Qu'il n'aura plus besoin de moi
Quand les gens qui m'aimaient
Seront emportés loin de moi
Je leur tire ma révérence
Ma révérence

Et ma vie, endormie, doucement
Et mon coeur sera froid
Il ne saura même plus s'affoler
Il ne deviendra

Qu'une pauvre horloge à réparer
Il n'aura plus de flamme
Il n'aura plus de flamme
Il n'y aura plus de femmes

Et mes amis fidèles
Auront disparu un à un
Trouvant que j'étais belle
Que j'aurais bien fait mon chemin
Alors j'aurai honte de mes mains
J'aurai honte de mes mains

Quand j'n'aurai plus le temps
De trouver tout l'temps du courage
Quand j'aurai mis vingt ans.
A voir que tout était mirage
Alors j'entends au fond de moi
Une petite voix qui sourde et gronde
Que je suis seule au monde.
 
 

 


 
 

jeudi 23 juillet 2015

Petit déjeuner à Erdevik !


Petit déjeuner à Erdevik ! 




Crostini au fromage de chèvre et figues.




Le fromage de chèvre je l'ai fait moi-même et les figues sont du jardin.




Sur les figues, une cuillère de gelée framboise//groseille. 




Comme nous sommes en Serbie, le matin, un petit verre de sljivovic est obligatoire :)
Une jolie nappe que maman m'a apporté d'Afrique, décore la table.


Recette :

Faire griller légèrement les tranches de pain dans le four. 
Ensuite, les badigeonner d'huile, ail, quelques gouttes de vinaigre balsamique, sel et poivre. 
Les garnir de tranches de fromage de chèvre et de figues.
Four 200° pendant vingt minutes, a surveiller, parfois les fours sont capricieux :)
Garnir les crostini de gelée : framboises et groseilles.

Délicieux, déguster en prenant de suite votre part, Boris en a mangé trois et moi une :(

Pour une citadine comme moi, c'est quelque chose de phénoménale que de déguster les produits du jardin.  



Craquant :)))))


lundi 20 juillet 2015

Les 40 règles de base de l’orthographe française !





"L’orthographe fait souvent peur, même aux plus doués d’entre nous… Maîtriser les bases orthographiques est donc essentiel pour être plus confiant et améliorer son français. Je reprends ici les 40 règles de base de l’orthographe française à partir du fascicule « Parcours sans faute » de Monsieur L. Massarenti en le réactualisant et en le complétant. Si vous appliquez ces règles, vous éviterez de faire 85 à 90 % des fautes couramment rencontrées."


Je vais revoir toutes ces règles, avec le serbe je commence a douter de certaines orthographes :)




Puis je vais surtout potasser ceci :



Merci à toutes les personnes qui combattent afin que la langue française ne meurt pas.



dimanche 19 juillet 2015

Odeon of Herodes Atticus !

Hilton Athens






Très bel hommage d'Hérode Atticus à la mémoire de sa femme. 





Dimitrios Makris


Luis  Antonio Carrasco


Randy Tesch


Luis Antonio Carrasco


Marie-Paule,a eu le grand privilège d' assister à la représentation de la Tosca de Puccini: 






mercredi 15 juillet 2015

La coccinelle !












C'est une sensation tout à fait particulière que de rentrer dans une voiture vintage. Mon père avait la même. J'ai un peu peur de la conduire, le test ce sera pour très tôt le matin quand la route est vide :)  au compteur elle peut monter jusqu'à 160... wouah!!!






mardi 14 juillet 2015

L'avion !





On l'appelle "l'avion". A l'intérieur se trouvent 25 femmes, couchées sur le ventre  qui cueillent les petits cornichons et oignons.
Un travail très pénible et douloureux, les seins sont écrasés et la cage thoracique compressée.
La dessous, elles chantent, se racontent des blagues, s'encouragent pour oublier la dureté du travail. Comment ont-elles supporté la canicule ? 

Elles n'ont pas le choix, elles travaillent et ne se plaignent pas, elles sont même soulagées d'avoir du travail.

Je voulais en faire un reportage photo, pour la journée de la femme en Belgique mais elles n'ont pas accepté d' être photographiées.

Je me demande si les petits cornichons au vinaigre, je vais toujours les aimer autant  ?