samedi 28 mars 2015

Le Printemps, ce cachottier !!!

Passez un agréable week-end, que ce soit sous la pluie ou un magnifique soleil :)












Le jour où on va nous interdire de nourrir les cochons, il y a un risque de guerre, il y a eu la guerre de la vache, pourquoi pas celle des cochons hahahaha 




La musique nous la connaissons : magnifique, mais admirez la vidéo : superbe !!!!
Oui, oui c'est le Printemps.





jeudi 19 mars 2015

La toilette, naissance de l'intime

Grâce à Kenza : http://theaujasmin.blogspot.fr/ qui annonce l'exposition sur son blog, j'ai passé un moment formidable au Musée Marmottan Monet :


La toilette, naissance de l'intime
du 12 février au 5 juillet 2015

C’est la première fois qu’un tel sujet, unique et incontournable, est présenté sous forme d’exposition. Dans ces œuvres qui reflètent des pratiques quotidiennes qu’on pourrait croire banales, le public découvrira des plaisirs et des surprises d’une profondeur peu attendue.
Des musées prestigieux et des collections internationales se sont associés avec enthousiasme à cette entreprise et ont consenti des prêts majeurs, parmi lesquels des suites de peintures qui n’avaient jamais été montrées depuis leur création. Une centaine de tableaux, des sculptures, des estampes, des photographies et des images animées (« chronophotographies ») permettent de proposer un parcours d’exception.

L’exposition s’ouvre sur un ensemble exceptionnel de gravures de Dürer, de Primatice, de peintures de l’Ecole de Fontainebleau, parmi lesquels un Clouet, l’exceptionnelle Femme à la puce de Georges de La Tour, un ensemble unique et étonnant de François Boucher, montrant l’invention de gestes et de lieux spécifiques de toilette dans l’Europe d’Ancien Régime.
Dans la deuxième partie de l’exposition, le visiteur découvrira qu’avec le xixe siècle s’affirme un renouvellement en profondeur des outils et des modes de la propreté. L’apparition du cabinet de toilette, celle d’un usage plus diversifié et abondant de l’eau inspirent à Manet, à Berthe Morisot, à Degas, à Toulouse Lautrec et encore à d’autres artistes, et non des moindres, des scènes inédites de femmes se débarbouillant dans un tub ou une cuve de fortune. Les
gestuelles sont bouleversées, l’espace est définitivement clos et livré à une totale intimité, une forme d’entretien entre soi et soi se lit dans ces œuvres, d’où se dégage une profonde impression d’intimité et de modernité.

La dernière partie de l’exposition livre au visiteur l’image à la fois familière et déconcertante de salles de bains modernes et « fonctionnelles » qui sont aussi, avec Pierre Bonnard, des espaces où il est permis, à l’écart du regard des autres et du bruit de la ville, de s’abandonner et de rêver.»
http://www.marmottan.fr/fr/exposition_en_cours-musee-2576


Degas



Boucher

L'exposition est intéressante, malheureusement il y avait trop de monde , il faut bien choisir le jour  et l'heure de la visite. Comme je suis tête en l'air, j'ai visité toutes les salles avant de demander au garde où était l'exposition. Voilà pourquoi je dois y retourner et aussi acquérir le catalogue. :))
Par contre j'ai pu admirer, tout à mon aise, Claude Monet et Berthe Morisot.
Berthe Morisot, n'a pas eu la place et la notoriété qu'elle méritait. A cette époque, le monde de l'Art était presque exclusivement masculin. 
Elle a fait des portraits d'enfants de toutes beauté, ses carnets de croquis, c'étaient plus que des croquis, très beaux, ainsi que ses dessins au crayon. 







Autoportrait



Magnifique portrait de Berthe Morisot par Manet


Je suis heureuse d'avoir revu des Monet de la dernière période et là on comprend son influence sur les peintres abstraits comme Jackson Pollock, Nicolas de Staël etc....






Je ne quitte jamais un Musée les mains vides :



Un cadeau pour ma soeur :)



Un livre que je me réjouis de lire.



Et cette rose qui est en fait un cabas en nylon, très joli !



Les couloirs du métro sont animés.

Dans le métro j'ai pu lire ce texte de Louise Michel

Hirondelle aux yeux noirs, hirondelle,  je t'aime
Je ne sais quel écho par toi m'est apporté
Des rivages lointains; pour vivre, loi suprême,
Il me faut, comme à toi, l'air et la liberté.

extrait de Hirondelle.

Que sont devenues mes hirondelles? 




Près du Musée, cette magnifique statue de Jean de la Fontaine par  Dumilatre.


Excusez-moi, les photos sont nulles,  j'ai un problème, seule, je n'ose pas sortir avec mon Canon, sans doute parce qu’on m'a déjà volé deux fois, c'est grave pour une photographe, je ne vais quand même pas engager un garde du corps :)))



dimanche 15 mars 2015

Le Lion est mort ce soir !

Sur le BB blog, Marie-Paule http://caurokea.blogspot.fr/  parlait de bijoux et voilà, une chose en entraîne une autre, je me suis évadée dans mes souvenirs et j'ai retrouvé la nostalgie de mes voyages en Afrique, eh oui l'Afrique quand on y a été, on ne l'oublie pas.



Les perles en pâte de verre.


Je les veux toutes :)


Ça aussi, je veux toutes les pièces :)


Les millefiori, fabriquées à Venise du XVe au XXe.

Si l'histoire sur les perles d'Afrique vous intéresse, il suffit de lancer la recherche dans Google.


Abidjan.




C'est là que je nageais, quand je dis nager  c'est comme un petit chien près du bord pour ne pas couler, j'ai peur de l'eau. Comme j'admirais ces personnes qui sautaient dans l'eau, faisaient des culbutes et tutti quanti, un grand mystère pour moi, elles ne coulaient pas. Ce mois de mai où juin, nous allons faire un petit voyage sur la Côte d'Azur et là je vais nager dans la belle Bleue mais au bord bien-sûr :))))



La plage de Grand Bassam et Assinie !
Là je m'étais endormie sur la plage ce qui n'est pas très intelligent, j'ai failli être emportée par une vague, heureusement c'était la queue de la vague et elle avait perdu beaucoup de sa force, 


Celle-ci, c'est la tueuse, beaucoup d'européen y ont perdu la vie en voulant l'affronter. Les petits africains, sautaient dans cette vague et en sortaient indemne, incroyable.


Grand Bassam, ancienne capital où il y a des maisons coloniales de toutes beauté, dont certaines , fort heureusement, ont été restaurées. 









Sur la route de Grand Bassam, des dizaines d'artisans vendent leurs oeuvres.












Petit résumé,de la fabrication de ces magnifiques bronzes. Cet été à Erdevik, je vais essayer de faire des pièces à la cire perdue !











Petit aperçu de la fabrication des perles.









Puis de magnifiques pagnes ! Le choix était toujours difficile a faire :)







Mes repas se composaient presque exclusivement de fruits, légumes, crustacés, et poissons. 







Le meilleur des marchés aux poissons c'est celui de Treichville, tous les jours à 6h. du matin il y a un arrivage de poissons frais.

Pour trouver le marché : suivez l'odeur :)


Adjamé, un quartier d'Abidjan où je me suis perdue, heureusement un commerçant libanais m'a conduit à l'extérieur où j'ai trouvé le chauffeur en larmes, terrorisé à l'idée d' annoncer à Madame qu'il avait perdu sa soeur :) Après cet incident, il ne m'a plus jamais lâché d'une semelle.





L'Afrique, ce sont surtout ses habitants, très gentils malgré une vie de misère.


L'Afrique c'est aussi une pauvreté entretenue par les grandes nations. Souvent j'ai eu le coeur brisé. 

Ça fait trois jours que j'alimente ce billet mais je m'arrête là, l'Afrique je pourrai vous en parler pendant des jours.

J'aimerais y retourner !









Superbes photos d'Afrique !