samedi 20 mai 2017

Ani ...la ville fantôme !

Je viens de découvrir l'histoire de la ville d'Ani et de ses mille Eglises, me voilà complètement  émue, pensez que ces Eglises ont été construites il y a mille ans, 
A cette époque, Ani était la capitale de l'Arménie, depuis 1916, elle est en Turquie et vouloir la visiter est assez dangereux,  la région d'Ani est un no men's land.

Je vous invite a lire ceci :





Ani



Cathédrale d'Ani, construite vers 989 et terminée vers 1001. L'église du Saint-Sauveur se dresse à l'arrière-plan.
Un édifice admirable, construit en grosses pierres,dures et polies au marteau,avec des fenêtres ornées de sculptures,destinées à laisser passer la lumière,et avec trois grandes portes et une merveilleuse coupole semblable à la voûte céleste.






Le temps, les guerres, la nature, les vandales, les pilleurs,  les ont détruites mais certaines se battent pour rester debout, tant bien que mal. Elles sont là pour témoigner de nos racines chrétiennes.


Image associée

L'église du Saint-Sauveur coupé en deux par la foudre.


Ani


En faisant des recherches je suis arrivée chez notre amie Dzovinar. Je vous invite a visiter son blog et dans ce cas-ci le billet sur Ani :

http://dzovinar.blogspot.be/2014/05/ani-la-ville-aux-mille-et-une-eglises.html


Résultat de recherche d'images pour "Ani"

Église Saint-Grégoire de Tigrane Honents



Ani

Église Saint-Grégoire d'Abougraments













20. Pic 20 - a20_20242744

Remarquable !


File:20110419 Ruins in Citadel Ani Turkey 2.jpg




7. Pic 7 - a07_51564166


Église des Saints-Apôtres


24. Pic 24 - a24_12397736






Église Saint-Grégoire de Gagkashen



Западная Армения. город Ани.-Турция




Résultat de recherche d'images pour "Ani"




Résultat de recherche d'images pour "Ani"

Une terre rude, un désert que les hommes ont fait fleurir en l'an 900. Ani, était une ville riche, prospère, peuplée de 100.000 âmes, les Arts y étaient florissants.



Ani




remparts

La Forteresse




Frontière entre l'Arménie et la Turquie.



ruines d'édificies religieux

Merci pour les photos à : http://jpgtrips.free.fr  Merci aussi à tous les photographes qui ont laissés leurs photos libres de droits, cela permet de faire connaître cet endroit merveilleux et tragique .


Image associée


Image associée


Image associée


Résultat de recherche d'images pour "Ani les fresques"


Résultat de recherche d'images pour "Ani les fresques"


Résultat de recherche d'images pour "Ani les fresques"


Résultat de recherche d'images pour "Ani les fresques"


Résultat de recherche d'images pour "Ani les fresques"


Résultat de recherche d'images pour "Ani les fresques"



21. P21 -  a21_RTR2AJUA

Elles ont traversé les siècles, témoignage précieux.  Sont-elles à l'abri ?



Résultat de recherche d'images pour "sculpture des eglises d'Ani"

Gaguik Ier Shahinschah [Roi des rois], roi d’Arménie de 989 à 1020
Ani, Eglise Saint-Grégoire de Gaguik, photographie prise en 1906


http://armeniantrends.blogspot.be/2011/12/god-borne-days-of-ani-les-temps-benis.html

http://books.openedition.org/psorbonne/1798


Virtual Ani virtualani.org



Résultat de recherche d'images pour "photo des monasteres du kosovo detruits"



22 commentaires:

  1. Une nouvelle fois la preuve que les hommes sont des êtres de spiritualité mais ont aussi gardé toute leur "animalité". Ils sont bâtisseurs et destructeurs!
    Ton reportage est poignant et je découvre cette région grâce à toi.
    Bisous Nadezda et bon samedi à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Bâtisseurs et destructeurs, la dernière photo montre que rien n'a changé depuis mille ans.
      Bisous et belle semaine dans ta nouvelle demeure.

      Supprimer
  2. J'y suis allée! En 1987 et en 1988! La première année, il fallait donner nos appareils photos à des militaires pas commodes avant d'accéder au site et s'abstenir de trop bouger, à cause de la frontière avec l'ex URSS qui le bordait. On risquait de se prendre une rafale de kalach (c'est ce qu'il laissaient entendre). Mais mon dieu, quel endroit! C'était sublime de beauté et tragique de vétusté. Des pierres sculptées, à l'évidence issue des églises, ornaient les masures des paysans d'à côté. L'année d'après, plus de militaires, on a gardé nos appareils photos et tout le monde avait l'air de se contre-moquer de la frontière.J'ai donc eu l'immense privilège de revoir au calme toutes ces merveilles. Nous étions deux, pratiquement les seuls à Ani. je ne suis pas prête d'oublier ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors tu as eu cet immense bonheur de visiter Ani, une belle expérience. On en parlera quand je viendrai à Paris.
      Une furieuse envie d'y aller, j'en parlerai à Hermine, une amie arménienne et directrice d'un Centre Culturel.

      Supprimer
  3. Merci de me faire connaitre ces merveilles de la foi!

    RépondreSupprimer
  4. Hello
    Voila une belle découverte grace à toi! Etant donné la situation politique actuelle, je me demande si la visite du site est encore permise. J'ose espérer que l'inscription du site au patrimoine mondial en 2016 permettra de le protéger...un peu!!!!
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut le visiter en passant par la Géorgie. On devrait le restaurer afin que cette mémoire ne disparaisse pas. Comme dit Lo : c'est sublime de beauté et tragique de vétusté.
      Bisous !

      Supprimer
  5. Je ne connaissais ANI que dans les définitions des mots croisés!!! Je ne savais pas qu'elle n'était plus q'un passé que l'on aimerait visiter, tant les "vieilles pierres" sont magnifiques!! Merci à Toi de nous la faire découvrir!!Bisous Fan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de te faire plaisir :) Bisous !

      Supprimer
  6. C'est une ville et une région que j'ai appris à connaître grâce à mes amis arméniens.
    Nous en parlions souvent et notre témoin de mariage était originaire (ses ancêtres) de cette région.
    Et comme je dis sur mes coms chez Dzovinar : batchigs.....à partager à trois ou à quatre peut-être !-:)))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dois avoir pleins d'histoires a raconter. Maintenant je me rappelle tu connais très bien l'Arménie et les arméniens. Samedi je vais à une soirée organisée par, Hermine, mon amie arménienne, l'occasion de me renseigner sur Ani.
      Merci à toi aussi batchigs :)

      Supprimer
  7. tous ces témoignages d'un passé m'émeuvent toujours... je pense alors à ceux qui ont bâti ces monuments...
    bises Nadezda (je suis présente en pointillé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de penser à ceux qui ont bâti ces monuments, c'est la foi qui leurs a donné force et courage.
      Belle expression : présente en pointillé :)
      Bisous

      Supprimer
  8. Des ruines grandioses et un charme certain.
    Je suis particulièrement sensible à l'atmosphère empreinte de mystère qui se dégage des villes abandonnées. Je m'attends toujours à y voir soudain apparaître des revenants !
    Comme pour maintes propriétés et châteaux, faute d'entente de la part des héritiers, les problèmes de succession finissent hélas souvent par l'abandon et la décrépitude.
    Grand merci Nadezda, pour la découverte d'Ani, de son site étrangement désertique et de son histoire tourmentée.
    Bises, de presque été
    PS : je ne sais pourquoi les églises d'Ani m'ont fait penser aux églises orthodoxes d'Éthiopie, des églises rupestres regroupées aux alentours de Lalibela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis également sensible au charme des villes abandonnées, je suis membre de Urbex sur FB, fais y un tour c'est impressionnant.

      Ça ne m'étonne pas qu'Ani te fait penser à Lalibela: lieux désertiques, terre rouge et deux trois constructions presque pareilles. Les églises d'Ani sont apparues deux siècles avant celles de Lalibela, comme les habitants d'Ani vivaient du commerce peut-être qu'ils ont été à Lalibela :)
      Bisous et bonne semaine.

      Supprimer
  9. Ma belle ! Quelle magnifique surprise en découvrant ton intérêt pour cette ville d'Ani, autrefois capitale de l'Arménie antique ! A mon tour d'en être émue ! Merci infiniment de partager tes découvertes avec ceux qui te lisent ! Quant à moi, je vais de ce pas, proposer ton lien sur face-de-bouc ! LOL ! En lisant les commentaires, je m'aperçois également, que je suis en pays de connaissance ! Mireille, Josette... Bises à toutes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi c'est une belle découverte, que je suis ravie de partager avec mes lecteurs. Lo y a été deux fois, quelle veinarde :)
      Bises et belle semaine à toi.

      Supprimer
  10. Les photos sont magnifique, et ça doit être très émouvant d'aller là bas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un beau reportage a faire avec beaucoup d'émotion:)

      Supprimer
  11. Impressionnant. Merci de cette découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'elle vous plaise, soyez le bien venu sur mon blog :)

      Supprimer